Mon patrimoine

1531294316

Les solutions pour loger son enfant étudiant

Une page se tourne. Votre enfant se lance dans des études supérieures loin de votre domicile. Cela suppose de trouver une solution pour le loger. Mais vers quelle formule vaut-il mieux se tourner ?

Louer ou prêter son appartement

Si vous avez la chance de posséder un appartement dans la ville où votre enfant a choisi de faire ses études, rien ne vous interdit de le lui prêter. Il s'agit d'un prêt gratuit. Cela fait partie de l'obligation alimentaire qu'ont les parents envers leurs enfants. Le souci c'est que dans ce cas, vous ne pourrez déduire de vos revenus locatifs les charges afférentes à l'immeuble. Il est également possible de le lui louer. Il faudra alors le faire impérativement par écrit, en établissant un bail et en fixant un loyer en cohérence avec les prix du marché local. L'administration tolère cependant un abattement de 10 %. Vous aurez ainsi la possibilité de déduire les charges locatives de votre déclaration de revenus. L'inconvénient, c'est que votre enfant ne pourra pas bénéficier des allocations logements. L'avantage est qu'en louant à votre progéniture, le risque locatif est moindre, pour ne pas dire inexistant. Vous pourrez ainsi vous dispenser de souscrire une assurance contre les loyers impayés.
Vous avez aussi la possibilité de louer à votre enfant, tout en bénéficiant du dispositif PINEL. Il s'agissait en effet de la nouveauté par rapport à la loi DUFLOT que de pouvoir louer à sa famille. Avec la loi PINEL, vous bénéficiez d'avantages fiscaux, dépendant de la durée de la location :
• 21 % du prix d'investissement pour 12 ans de location
• 18 % du prix d'investissement pour 9 ans de location
• 12 % du prix d'investissement pour 6 ans de location

Cela peut représenter une opportunité intéressante pour investir tout en logeant son enfant étudiant, à condition d'être dans une des zones définies par le gouvernement.

Investir pour maintenant et pour l'avenir

Si votre enfant se prédestine à de longues études, acheter un logement est peut-être une opération plus rentable que la location. En analysant les prix d'achat et les loyers de différentes villes, on s'aperçoit dans certains cas que le coût d'une location peut avoisiner la moitié du prix d'achat du même logement. De plus, il existe certains dispositifs fiscaux encore attractifs, alors pourquoi ne pas en profiter ?
Avec le dispositif fiscal CENSI-BOUVARD, vous investissez dans des logements acquis neufs ou en état futur d'achèvement. Cela concerne en l'espèce les résidences meublées avec services pour étudiants. Vous pouvez ainsi bénéficier d'une réduction d'impôts de 11 % du prix de revient hors taxe du logement (prix d'acquisition et frais d'acte afférents) retenue dans la limite de 300 000 euros par investissement (sous conditions). Cette réduction d'impôt s'étale de façon linéaire sur 9 ans. Attention ! Vous n'avez que jusqu'au 31 décembre 2018 pour profiter de ce dispositif de défiscalisation. Un bémol toutefois, comme la résidence étudiant dépend d'un gestionnaire, aucune certitude que le logement acquis profitera à votre enfant, sauf à négocier avec lui.

La donation : une alternative
Faire donation de l'un de vos biens immobiliers à votre enfant pour le loger peut être une bonne solution. Vous lui donnez l'usufruit (la jouissance) d'un appartement et vous en conservez la nue-propriété. Cette donation d'usufruit peut aussi être temporaire. Renseignez-vous chez votre notaire.

Stéphanie Swiklinski

Dernière modification le 11/07/2018

Informations juridiques

  • 1542299790

    PACS Votre notaire s'occupe de tout !

    À chaque instant de la vie, votre notaire est là pour vous accompagner et vous conseiller. Le choix de se pacser fait partie de ces moments clés et le pacs notarié présente bien des avantages.
    Lire la suite
  • 1541412095

    Famille recomposée et successions Des solutions sur mesure

    La France compte plus de 700 000 familles recomposées. Et ce sont autant de situations particulières avec toutes les interrogations qui vont avec, notamment en matière de succession. Marc et Sylvie en font partie.Marc et Sylvie sont tous les deux divorcés depuis de nombreuses années. Après 15 ans de vie commune, ils ont décidé de se marier. Mais ils se demandent comment se protéger mutuellement si l'un des deux venait à disparaître. Sachant qu'ils ont chacun des enfants d'un premier mariage et qu'ils ont en commun une petite fille de 9 ans et un garçon de 11 ans.
    Lire la suite
  • 1541411370

    Crédit immobilier Une renégociation s'impose !

    Les taux d'intérêt retrouvent leur niveau plancher de 2016. Ce qui doit inciter certains emprunteurs à rendre visite à leur banquier pour envisager une renégociation. À la clé, ils pourront bénéficier de belles ristournes sur le coût de leurs crédits immobiliers. Il ne leur reste plus qu'à préparer ce rendez-vous pour saisir cette belle opportunité.De nombreux médias se font l'écho de la baisse des taux. Ce qui ne doit pas manquer d'attirer l'attention pour envisager une renégociation. Avec des taux qui flirtent avec le 1 % pour les meilleurs dossiers, cela laisse à penser qu'il faut faire un peu de charme à son banquier pour profiter de ces valeurs extrêmement intéressantes. D'autant qu'il faut aussi rediscuter des conditions accordées au niveau de l'assurance emprunteur. Voilà un rendez-vous qui promet de rapporter gros !
    Lire la suite
Mentions légales